Nombreux sont les propriétaires de chien et de chat qui s’interrogent sur les besoins en protéines de leur animal de compagnie, tant d’un point de vue quantitatif que qualitatif.

En effet, comme chez l’être humain, l’apport en protéines chez le chien et le chat est l’un des piliers d’une alimentation équilibrée. Mais à quoi servent précisément les protéines et comment peut-on en déterminer la qualité ? Par ailleurs, les besoins d’un chien ou d’un chat sont-ils les mêmes ? 

Vous trouverez toutes les réponses dans cet article !

Qu’est-ce qu’une protéine et à quoi sert-elle ?

Les protéines sont l’une des 3 grandes familles de macronutriments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme, les deux autres étant les glucides et les lipides.

Une protéine est une chaîne d’acides aminés : il en existe 20 différents dont une dizaine dits « indispensables », à partir desquels l’organisme est capable de fabriquer les autres.

Ces acides aminés indispensables¹ sont : arginine, lysine, cystéine, méthionine, histidine, leucine, isoleucine, valine, phénylalanine, tyrosine, tryptophane. Ceux-ci doivent impérativement être présents dans l’alimentation quotidienne de nos compagnons à 4 pattes pour leur garantir une bonne santé. Mais les acides aminés ne sont pas directement « disponibles » pour l’organisme. Les protéines doivent d’abord être digérées dans l’intestin grêle, pour libérer les acides aminés. Ceux-ci passent alors la barrière digestive et se retrouvent dans le sang. Celui-ci amène les acides aminés au foie, où ils vont subir de nombreuses transformations, puis ils seront acheminés vers tous les autres organes.

Les protéines ont ainsi un rôle structurel dans l’organisme des chiens et des chats, c’est-à-dire qu’elles sont utilisées au niveau des os, des muscles, de la peau, des tendons, des ligaments…

Mais elles ont aussi un rôle fonctionnel, notamment au niveau des enzymes, des hormones et des anticorps. Elles permettent ainsi d’assurer de nombreuses fonctions vitales pour le chien et le chat.

 

Quels sont les besoins en protéines de mon chien et de mon chat ?

Les besoins du chien et du chat 

Un chien adulte (avec un poids stable et optimal) a besoin d’une dose de protéines allant de 3 à 6 g de protéines/kg de poids corporel/jour

Ainsi, un aliment pour chien devrait apporter une quantité de protéines au moins égale à 70g/Mcal.² (1Mcal = 1000 kcal) 

Bien évidemment, le besoin en protéines dépendra également de certains facteurs comme l’âge, l’activité de l’animal, la stérilisation… 

Un chat adulte, lui, (toujours avec un poids stable et optimal), nécessite un apport d’au moins 5,2 g de protéines/kg de poids corporel/jour. 

Un aliment pour chat devrait apporter une quantité de protéines au moins égale à 80g/Mcal. ³

Où trouver ces protéines ?

Les protéines se trouvent principalement dans la viande, le poisson, les œufs…

Pour les chiens et les chats, ce sont les protéines de muscle (steak, cœur, filet de poisson…) qui ont la composition en acides aminés la plus adaptée à leurs besoins.

Dans une ration ménagère, la viande et le poisson apportent de 70% à 90% des protéines. Les autres aliments apportent un peu de protéines ainsi que de nombreux autres nutriments essentiels.

Un acide aminé supplémentaire indispensable au chat : la taurine

En plus des « indispensables », le chat a besoin d’un acide aminé supplémentaire par rapport au chien : la taurine. Celui-ci est nécessaire à la croissance, au bon fonctionnement du cœur, des muscles, du système reproducteur et de la vision. La taurine n’est pas produite en quantité suffisante chez le chat, ce qui explique qu’il ait besoin d’en retrouver dans son alimentation : surtout dans la viande, le poisson et les crustacés (ex : Saint Jacques).

Un chat a besoin en moyenne de 400 mg de taurine/kg de matière sèche d’aliment (pour un aliment contenant 4000 kcal/kgMS) consommé. Un chat adulte mange environ 50/60g de matière sèche dans laquelle il doit trouver au moins 20 mg de taurine.4

Attention, la taurine est hydrosoluble. Lorsque l’aliment qui la contient est soumis à un processus de conservation qui abîme les tissus (congélation, cuisson à l’eau…) l’eau qui s’échappe de la viande à la décongélation ou lors de la cuisson emporte avec elle la taurine.

Dans les produits Pattes Blanches, l’aliment est cuit dans son pot sans pré-cuisson, ainsi la taurine n’est pas perdue. C’est pourquoi le jus est si important dans nos Mijotés !

Une protéine de qualité, c’est quoi ?

Vous connaissez à présent les besoins en protéines de votre chien et de votre chat en termes de quantité mais comment savoir si ces protéines sont de bonne qualité ?

La qualité d’une protéine repose sur 2 critères principaux 5 :

Sa composition en acides aminés « indispensables » (dont la taurine pour le chat)

C’est cet apport d’acides aminés qui contribue au bon fonctionnement de l’organisme de votre animal, plus encore que la quantité de protéines elle-même.

Sa digestibilité : il s’agit en fait de la quantité de protéines ingérée qui est effectivement disponible pour l’organisme après digestion et absorption.

Le plus important n’est pas seulement la teneur en protéines mais également la qualité de celles-ci. 

En somme, s’il est important de donner une alimentation riche en protéines à votre animal, mieux vaut privilégier une nourriture faite maison, ou peu transformée, et riche en viande de qualité pour lui assurer une bonne santé !

N’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact pour toute question ou à suivre notre actualité sur nos réseaux sociaux !

Références :

¹ NRC (National Research Council of the National Academies) – Protein and amino acids, The National Academies Press, Washington DC; 2005 ;112 pp

² FEDIAF (European pet food industry). (2020). Nutritional Guidelines. www.fediaf.orghttps://fediaf.org/images/FEDIAF_Nutritional_Guidelines_2020_20200917.pdf ; 22pp

³ Laflamme DP, Hannah SS. Discrepancy between use of lean body mass or nitrogen balance to determine protein requirements for adult cats. Journal of Feline Medicine and Surgery. 2013;15(8):691-697pp. doi:10.1177/1098612X1247444

4 Dr vétérinaire Géraldine Blanchard – Article protéines et acides aminés  blog.cuisine-a-crocs.com  

5 FAO (Food and Agriculture Organization) – D. Mark Hegsted http://www.fao.org/tempref/docrep/fao/Meeting/009/ae906e/ae906e24.pdf